Qu’est-ce que le syndrome Guillain-Barré ?

Dans le syndrome de Guillain-Barré, le système immunitaire du patient attaque une partie du système nerveux périphérique. Le syndrome peut atteindre les nerfs qui commandent les mouvements musculaires, ainsi que ceux qui transmettent les sensations douloureuses, thermiques et tactiles. Il peut ainsi entraîner une faiblesse musculaire et la perte de sensation dans les jambes et/ou les bras.

Il s’agit d’une maladie rare. Bien qu’elle puisse toucher les personnes de tout âge, elle est plus fréquente à l’âge adulte, avec chaque année en France entre 1 700 et 1 800 cas recensés. Il peut survenir à tout âge, indépendamment du sexe.

Symptômes et Complications

Les symptômes peuvent être bénins (fourmillements, pertes de sensibilité, tachycardie, maux de tête) ou peuvent conduire à des états beaucoup plus sérieux, comme d’importants troubles moteurs ou une paralysie complète.

Qu’est-ce que le syndrome Guillain-Barré ?

Les personnes atteintes du syndrome Guillain-Barré peuvent souffrir d’un vaste éventail de symptômes, notamment :

  • une faiblesse des jambes, des bras et des muscles faciaux ;
  • des troubles de la parole et de la déglutition (difficulté à avaler) ;
  • une douleur musculaire du dos ;
  • un essoufflement ;
  • une diminution de la capacité de bouger les yeux.

En général, les symptômes évoluent sur une période de quelques jours et sont habituellement le plus marqués 2 semaines après leur apparition. Une personne présentant un syndrome Guillain-Barré d’intensité légère peut ne ressentir qu’un peu de faiblesse ou d’engourdissement et ne pas nécessiter d’hospitalisation ou d’autre traitement.

Dans les cas plus graves, il se peut qu’une faiblesse importante, des difficultés respiratoires et des fluctuations de la pression artérielle se produisent, nécessitant l’admission à un hôpital, ou dans une unité de soins intensifs, et possiblement un appareil pour assister la respiration, appelé respirateur.

La majorité des personnes atteintes du syndrome Guillain-Barré s’en remettent complètement, mais certaines pourraient présenter des séquelles. Parfois, le syndrome Guillain-Barré peut aussi réapparaître.

Même dans les meilleurs contextes sanitaires, 3% à 5% des patients atteints du syndrome de Guillain Barré décèdent de complications de la maladie, telles qu’une paralysie des muscles de la respiration, une septicémie, une embolie pulmonaire ou un arrêt cardiaque.

La suite de l’article est en bas … Pages 1-2-3- ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *