Le syndrome du piriformeLe syndrome du muscle piriforme

Le syndrome du muscle piriforme : symptômes et traitements

Le syndrome du muscle piriforme est une affection douloureuse causée par la contracture, l’épaississement et l’hypertrophie de muscle piriforme. Souvent ce syndrome n’est pas diagnostiqué ou il est confondue avec une sciatique.

Le muscle piriforme peut devenir hypertrophique (plus grand) et rigide, ces phénomènes peut provoquer ce qu’on appelle le syndrome du muscle piriforme (ou, plus communément, syndrome du piriforme). Attention : un dysfonctionnement du muscle piriforme peut provoquer une rotation antérieure du bassin, en général le syndrome du piriforme se produit presque toujours à gauche.

Ce syndrome du piriforme, également connu sous le nom trocanterite ou inflammation de l’insertion du tendon sur le grand trochanter du fémur, touche principalement les femmes (6 fois plus que les hommes), dans les cas les plus graves, il peut être invalidant, jusqu’à limiter les activités quotidiennes.

Ce muscle piriforme permet la rotation externe du fémur avec la hanche en position neutre, tandis que si la hanche est fléchie à plus de 90° alors le muscle piriforme effectuera une rotation interne.

decouvrir syndrome du muscle piriforme

syndrome du muscle piriforme

Dans 80- 90 % des cas, le nerf sciatique s’étend antérieurement au muscle piriforme, dans les 10-15 %, le nerf sciatique traverse complètement ou partiellement le muscle piriforme, dans les cas restants, il se divise en deux parties : peronier et tibia, qui passent antérieurement et postérieurement au muscle.

C’est généralement s’agit d’un trouble unilatéral, mais, dans certains cas, il peut devenir bilatérale, avec le temps.

La suite de l’article est en bas … Pages 1-2-3- ..

9 Responses to Le syndrome du muscle piriforme : symptômes et traitements

  1. lora

    Ca fait des mois de soufrance avant de decouvrir que s’agit de syndrome du muscle piriforme .. c’est ok … merci pour le partage

  2. pateau valerie

    Depuis 10 ans je souffre de douleurs fessieres invalidantes j’ai eu des infiltrations sous scanner de corticoides testé humira embrel simponi cymzia associé aux traitements vo ains ixprim 8 par jour kinè ++ aujourd’hui le quotidien devient de plus en plus difficile et le moral flanche fatigue +++ un de vous auraient une idée non exploité cryothérapie régime seignalet autres merci merci merci

    • Petite Lili

      bonjour Valérie, je pense bien à vous,je suis dans le même cas concernant le syndrôme du muscle piriforme. Comment puis-je vous contacter ?

  3. Petite Lili

    Moi pareil cela fait 2 ans que je traine une sciatalgie et que je consulte généraliste, rhumatologues, ostéos et kinés et ce n’est que maintenant que je découvre moi-même qu’il s’agit du syndrome du muscle piriforme. Cela fait vraiment souffrir, tous les jours et je dois m’allonger matin et soir pour diminuer la douleur. Je ne peux pas faire des tas de choses parce que je suis très diminuée alors que je n’ai que 46 ans. Mon moral est en chute libre aussi. Pourquoi tous ces spécialistes n’ont pas vu que c’était ça le problème ? Et surtout comment sortir de ce problème ?

  4. CHEVALLIER

    J’ai des problèmes identiques depuis 2002 qui sont devenus très invalidants depuis 2012.
    Aujourd’hui je sort de consultation antidouleur à l’hôpital Rothschild à Paris 12.
    J’ai des infiltrations sous scan à faire, de la kiné et je dois voir un spécialiste de posturologie.
    Je croise les doigts.
    Bon courage à toutes les personnes qui souffrent de ce problème qui n’est malheureusement pas assez connu des médecins.

  5. Alexia Potard

    Bonjour
    Ça fait 1 an que je souffre balladé de spécialistes en spécialiste, ils dignostique tous lombalgie et sciatique +hyperpathie. Au final on vient de me diagnostiquer le syndrome du piriforme. Enfin je respire,les douleurs on commencer en travaillant donc en at. La je viens de voir un expert puisseque le médecin conseil ne veux plus que je soit en at sinon ça augmente “le risque “que je ne reprenne pas le travail. A priori de se que je comprends dans cette maladie elle est trop peu connu et bien souvent on passe à côté. Ma prise en soin actuellement est hôpital de jour en rééducation 2 fois par semaine réduction des opiacés progressivement et si cela ne suffit pas on me parle d’une infiltrations de corticoïde dans le piriforme sous scanner. Il faut savoir que je suis alergique en prime à pas mal d antidouleur anti-inflammatoires et autre traitement, j’en étais arriver à 1 patch de durogesique 100 tout les 3 jour avec du recivit 133 en si besoin et 6 valium .aujourd’hui je suis sur les bon jour à 2 oxycontin 10 par jour avec de l oxynorm 10 en si besoin et 1/4 de seresta 50 (j’étais monté à 2 par jour ). Les jour ou c’est pas la forme je repasse à 90 micrograme d oxycontin et oxynorm par jour. Je suis le plus souvent allongé dans mon canapé avec une bouillote au niveau de la hanche fessiers et sacrum. J’espère voir le bourg de se mal un jour mais j’ai l’impression que la médecine tatonne encore à ce niveau là.

    • admin-sopon-anky79

      très courageux de votre part, Merci de partager ça avec nous

  6. Patrick

    il y a une solution avec l’acupuncture dans certain cas , j’ai déjà aidé des personne et diminué fortement les douleurs.

  7. clerc

    j ai mal a hanche droite depuis l age de vingt an que faire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *