Symptômes et diagnostic de sciatique par hernie discale

Grâce aux tests d’imagerie médicale, on sait maintenant que deux personnes qui ont un problème de hernie identique n’auront pas nécessairement les mêmes symptômes. Chez certaines personnes, la hernie passe inaperçue, tandis que chez d’autres elle est terriblement douloureuse. Lorsque la hernie est située dans la région lombaire, elle peut causer des douleurs lombaires (lombalgie), accompagnées ou non d’une douleur dans la jambe le long du nerf sciatique (lombosciatique).

Une hernie discale au cou peut entraîner une raideur ou un torticolis et des douleurs au cou, aux épaules, à la poitrine ou aux bras : c’est la névralgie cervico-brachiale qui s’accompagne de fourmillements, d’engourdissements ou de faiblesse à la main.
Attention : lorsque la douleur se situe à la poitrine et au bras, elle peut être confondue avec une douleur cardiaque.

Lorsque la hernie discale est située à la hauteur du thorax, les symptômes de la hernie sont plus confus, allant de douleurs dans le haut ou le bas du dos, de douleurs inter- costales, à l’abdomen ou les jambes. Parfois, la personne ressent une faiblesse dans les jambes.

De manière générale, la douleur a tendance à s’exacerber dès qu’on sollicite les muscles du dos : lorsqu’on se penche vers l’avant, qu’on éternue ou qu’on déploie un effort. Ce caractère impulsif de la douleur est assez caractéristique d’un conflit entre le disque atteint et la racine nerveuse. La douleur s’accentue également en position assise prolongée, en position debout ou couché sur le ventre.

Diagnostic de sciatique par hernie discale :

  • Un passé lombalgique plus ou moins ancien avec souvent un lumbago récent.
  • Une douleur qui descend dans le membre inférieur. La disparition de la lombalgie au moment de la sciatique, inconstante, parait pratiquement spécifique. Cette douleur descend le plus souvent de la fesse, la face postérieure de la cuisse, la face antéro-externe de la jambe et le dos du pied pour la racine L5, la face postérieure du mollet et la plante du pied pour la racine S1.
  • Une raideur lombaire avec parfois une attitude antalgique : rectitude ou cyphose. Diagnostic de sciatique par hernie discale
  • Un signe de Lasègue (apparition de la sciatalgie lors de l’élévation de la jambe, patiente couché sur le dos) en sachant que le soulèvement automatique de la fesse lors de l’élévation du membre inférieur est un signe objectif de haute valeur.
  • Une disparition du réflexe achilléen (du coté de la sciatique), mais qui n’existe que pour la sciatique S1.
  • Parfois un signe de Lasègue controlatéral, une hypoesthésie ou une anesthésie dans le territoire cutané correspondant.
  • Un déficit L5 au niveau des releveurs du gros orteil ou S1 au niveau des fléchisseurs du pied. Il ne faut pas hésiter à faire marcher les patients sur la pointe des pieds et sur les talons pour apprécier le retentissement sur la marche.

Typiquement la douleur par hernie discale au niveau lombaire va passer par trois temps :

  • Le premier temps est caractérisé par une lombalgie.
  • – Le deuxième temps voit s’installer en plus de la lombalgie une douleur diffusant au membre inférieur : la sciatalgie, avec parallèlement un déficit au niveau des muscles innervés par la racine comprimée.
  • Le troisième temps est paralytique s’accompagnant d’une disparition de la douleur : c’est le cas de la hernie exclue.

La sciatique paralysante :

C’est un déficit moteur plus ou moins complet de L5 ou/et S1. Le déficit L5 (steppage) se repère plus facilement que celui de S1. Elle est rare et se présente sous deux formes :

  • Celle d’une grosse hernie comprimant deux ou plusieurs racines : Le tableau est celui d’une sciatique habituelle mais avec un déficit L5 ou S1 ou d’un syndrome de la queue de cheval (atteinte de plus d’une racine) plus ou moins complet. C’est une contre-indication au traitement médical. La chirurgie doit être proposée d’emblée et permet la guérison complète.
  • Celle de la paralysie post-sciatique : Le tableau est celui d’une sciatique hyperalgique qui disparaît brusquement, pour laisser la place à un déficit L5 ou S1. La chirurgie est conseillée en cas de hernie mais la récupération de la paralysie est aléatoire.

One Response to Symptômes et diagnostic de sciatique par hernie discale

  1. fatine

    Malheureusement je pense que la chirurgie reste la seule traitement fiable dans ce cas de sciatique par hernie discale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *