La spondylarthrite ankylosante et la flexibilité

Dans nos précédents articles, nous avons dit que la spondylarthrite ankylosante touchait plus d’hommes que de femmes. Sans vouloir généraliser, les hommes fréquentent moins les zones de flexibilité dans les centres de conditionnement physique que les femmes. Est-ce que les hommes atteints de spondylarthrite ankylosante devraient se focaliser plus sur la flexibilité? La flexibilité peut-elle aider les personnes ayant la spondylarthrite ankylosante ?
Nous allons essayer de vous éclairer là-dessus et peut-être même de vous convaincre de faire un peu plus d’étirements …. …..

Doit-on bouger quand on a la spondylarthrite ankylosante ?

On la sait, la spondylarthrite ankylosante développe chez les personnes atteintes une rigidité, voire une ankylosité au niveau de la colonne vertébrale. La douleur lombaire est un symptôme récureat et s’amplifiant lors de la spondylarthrite ankylosante . Souvent les patients ressentant de la douleur ne veulent pas trop bouger, et encore moins faire de l’activité physique de peur d’augmenter la douleur.

Pourtant, moins ils vont bouger et plus l’ankylose risque d’augmenter. Certaines études ont démontré que l’activité physique apportait des biens faits aux sujets, et ce malgré la douleur. Un comité de chercheur a comparé 149 sujets atteints de spondylarthrite ankylosante avec 133 sujets dits sains. Quatre critères différents étaient évalués: la capacité cardio-vasculaire, la flexibilité, la capacité musculaire et l’équilibre. Les résultats de cette étude montraient que le groupe spondylarthrite ankylosante, avait une moins bonne capacité cardiovasculaire (test VO2max) et une flexibilité plus faible que le groupe sain.

Pour venir renforcer encore ce point, des patients ont évalué leur douleur sur une échelle, et après l’exécution d’un programme de flexibilité, ils cotaient leurs douleurs à un niveau inférieur.

Relation entre flexibilité et spondylarthrite ankylosante :

Vous avez donc compris les biens faits de l’exercice physique sur le corps et encore plus les besoins des gens atteints de spondylarthrite ankylosante de bouger. Nous avons essayé d’amener nos recherches un peu plus loin, et ainsi de démontrer plus spécifiquement les biens faits de la flexibilité pour les gens atteints de spondylarthrite ankylosante.

Lors de nos recherches, une étude nous a accrochés par ses résultats. La recherche a démontré que les gens atteints de spondylarthrite ankylosante avaient une amélioration de la flexibilité lorsque celle-ci était jumelée avec un programme d’exercice de respiration.

Un article a regroupé diverses études faites sur la flexibilité et le bien fait sur les patients. Il est clair qu’avec un programme de flexibilité les patients ont démontré une augmentation articulaire (notamment avec le test de Schober, et le test de distance doigt sol). Par contre, comme nos recherches l’ont montré nous n’avons que très peu de détail sur le type d’exercice fait.

Les études expliquent quelles régions ont été travaillées, pendant combien de temps, et combien de fois semaine, mais pas de description précise des exercices.

Donc en gros …. Essayons de vous résumer encore un peu le tout pour être sûr de bien vous convaincre ….

Programme de flexibilité = Augmentation articulaire = Mouvement plus facile = Facilitation de la vie quotidienne

Ce que nous espérons le plus est qu’un lecteur atteint de spondylarthrite ankylosante lise cet article et se motive à parler d’exercice avec son médecin. Que la douleur est belle et bien présente, certainement tous les jours, mais que ce lecteur continue de bouger malgré lui …

One Response to La spondylarthrite ankylosante et la flexibilité

  1. geo

    Ok.. donc pour combattre les douleurs et la raideur due a ma maladie la spondylarthrite ankylosante, je doit me lancer dans un sport doux et en decharge afin de gagner plus sur ma mobilite et la flexibilite de mes articulations … merci pour le post 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *