Mal de dos, le mal du siècle

Une très grande partie de la population adulte est concernée par le mal de dos. Quelle que soit notre activité quotidienne, le dos est souvent mis à rude épreuve. En cas de travaux de force, la colonne vertébrale est particulièrement sollicitée. Et pour les sédentaires, qui n’ont pas l’habitude de mobiliser souvent leur dos, il suffira d’un faux mouvement pour qu’une douleur survienne.

Le dos, ou plus précisément la colonne vertébrale, est l’élément clé de notre organisme, assurant la stabilité de l’ensemble du squelette. Cette colonne se compose de sept vertèbres cervicales, douze vertèbres dorsales et cinq vertèbres lombaires auxquelles il faut ajouter- en bas – les vertèbres sacrées et coccygiennes qui sont soudées.

Le mal de dos constitue la première cause de consultation en centres antidouleur. Entre 12 et 34 % de la population souffre de cervicalgie (douleurs au cou) et 35 % des français déclarent avoir eu une lombalgie dans les 12 derniers mois.

Causes fréquentes :

La vie que nous menons marque notre dos… et durablement ! En effet, le mal de dos provient souvent de mauvais traitements dès l’enfance : cartable trop lourd, manque de calcium, vie trop sédentaire, stress des examens, travaux physiques, etc. Mais, ce n’est pas tout, et la période de vie active fait également souffrir notre dos puisque les positions que l’on prend devant un ordinateur, pour soulever des objets lourds, pour se lever, ou tout simplement pour s’asseoir, influent sur notre dos et sur le risque de lumbago, scoliose, sciatique ou autres.

Les douleurs dorsales peuvent être mécaniques, c’est-à-dire qu’elles sont causées par l’usure naturelle des différentes parties du rachis lombaire, ou neurologiques. Dans ce cas, elles proviennent d’un nerf blessé, notamment dans le cas d’une hernie discale. Elles peuvent s’accompagner de douleurs dans les jambes et/ou les pieds.

Par ailleurs, certaines personnes y sont plus sujettes que d’autres. C’est notamment le cas des personnes obèses puisque la majorité du poids du corps est soutenue par le dos. Dès lors, le fait d’être en surpoids entraîne des pressions et contraintes au niveau du dos et plus particulièrement dans sa partie basse. D’autre part, cela peut provoquer des maladies comme l’ostéoporose, l’ostéoarthrite

Chez les femmes enceintes les douleurs lombaires sont très fréquentes. En effet, elles sont favorisées par les modifications mécaniques et hormonales de la grossesse et par le développement du fœtus et la prise de poids de la mère. Dès lors, les postures changent, deviennent moins naturelles , la relaxine, une hormone abondamment secrétée dès les premiers mois de grossesse augmente l’élasticité des tissus et des articulations. Cela influe donc sur la colonne vertébrale Des douleurs lombaires et fessières apparaissent très régulièrement chez la femme enceinte, elles peuvent tendre vers la hernie discale !

mal de dos

Enfin, les grands sportifs sont également des personnes « à risque » et les douleurs dorsales peuvent provenir d’un accident, d’un choc… ou tout simplement de la multiplication des efforts au fil des ans, d’un manque d’échauffement, d’un entraînement insuffisant ou encore d’un matériel inadapté.

Il est vrai que le sport est un très bon moyen de se conserver en forme, d’éviter les douleurs chroniques… et c’est vrai ! Mais attention aux idées reçues puisque certains sports comme le footing, le tennis, le rugby, ou même le golf ou la natation, s’ils ne sont pas pratiqués à bon escient, peuvent entraîner des douleurs lombaires et dorsales qui touchent notamment le système musculo-squelettal.

Les astuces pour éviter le mal de dos

Après une ou plusieurs grossesses, ne soyez pas étonnée que les mauvaises postures et une utilisation constante du dos entraînent des douleurs musculaires et des courbatures. Vous devez apprendre à prendre soin de votre dos tout en continuant les inévitables activités quotidiennes (se baisser, se relever, porter ses enfants, repasser, porter les courses…).

  • Commencez par éviter les mauvaises habitudes dans le port des charges. Si vous ne pouvez faire autrement que de porter vos enfants (ou vos courses), apprenez à le faire correctement. Ne vous penchez pas, mais baissez-vous en pliant les genoux, le dos droit, prenez la charge en la portant près de votre corps et relevez-vous.
  • Tendre les bras de manière répétitive peut devenir une source de douleur pour votre colonne vertébrale. Même si l’ordinateur n’est pas directement en cause dans les dorsalgies, une mauvaise posture devant un écran, sur un siège non approprié, pendant plus de huit heures d’affilée, répétée sur plusieurs années, peut finir par entraîner des douleurs dorsales et cervicales. Veillez à poser l’écran de façon à le regarder vers le bas et non pas vers le haut et posez vos avant-bras sur le bureau. Votre siège de bureau doit avoir un dossier assez haut de façon à pouvoir vous y adosser tout en vous plaçant au fond du fauteuil.
  • Prenez l’habitude de marcher au lieu de prendre la voiture ou les transports en commun. Si vous n’êtes pas une grande sportive ou un grand sportif, faites-le pour une ou deux stations de métro, ou si vous habitez au 10ème étage, descendez ou montez deux ou trois étages à pieds, puis prenez l’ascenseur. Une vie sédentaire entraîne une fonte des muscles, lesquels ne jouent plus leur rôle de maintien du squelette.

2 Responses to Mal de dos, le mal du siècle

  1. eloo

    Bonsoir..j’ai une question depuis ce matin ..j’ai des cou de décharges électrique dans le milieu du dos..à m’en faire sursauter et hurler.. Qui connait?

  2. sikis

    Bonsoir Spondy,
    Vrmt y a-t-il pas moyen de tomber enceinte avec la prise d’anti-inflammatoires (AINS), je n’arrive pas à les arrêter, sinon c grosses douleurs au rdv 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *