symptômes de la spondylarthrite ankylosantesavoir les symptômes de la spondylarthrite ankylosante

Les symptômes de la spondylarthrite ankylosante

Les principaux symptômes de la spondylarthrite ankylosante sont le mal de dos et la raideur dorsale. La douleur prend habituellement naissance dans le bas du dos ou les fesses (ou les articulations sacro-iliaques, c’est-à-dire celles situées entre la base de la colonne vertébrale et le bassin).

La douleur dans de la spondylarthrite ankylosante :

Il s’agit généralement d’une douleur sourde qui peut rayonner dans les épaules, la nuque ou les cuisses. La douleur est souvent plus intense le matin ou après une période de repos. La raideur matinale peut persister pendant au moins une demi-heure, voire plusieurs heures. L’exercice permet d’atténuer le mal de dos et la raideur dorsale.

Chez un petit nombre de patients, la douleur ne prend pas naissance dans le dos, mais plutôt dans les hanches, les épaules ou les genoux.

Les symptômes peuvent varier d’un patient à l’autre, mais une douleur chronique dans le bas du dos est le plus courant.

Les autres signes et symptômes de la spondylarthrite ankylosante sont les suivants :

  • difficulté à dormir ;
  • enthésite (inflammation au point de fixation des ligaments et des tendons à l’os) ;
  • fatigue ;
  • inflammation de l’aorte (un gros vaisseau sanguin dans le voisinage du cœur) – Ce symptôme est relativement peu fréquent ;
  • douleur et sensibilité dans d’autres régions, telles que les hanches, les talons, les côtes, les omoplates et les tibias ;
  • uvéite (inflammation de l’œil qui peut occasionner une vision trouble, une douleur et une rougeur oculaires ainsi qu’une hypersensibilité à la lumière).

Avec le temps, la douleur et la raideur associées à la spondylarthrite ankylosante peuvent contraindre le sujet à adopter une mauvaise posture, penchée vers l’avant. Les lésions à la colonne vertébrale et à d’autres articulations peuvent rendre les mouvements de la colonne et l’expansion thoracique plus difficiles, si bien que le sujet peut avoir de la difficulté à accomplir ses tâches quotidiennes et à mener une vie normale.

symptômes de la spondylarthrite ankylosante et le mal de dos

En dehors des symptômes articulaires, de nombreux organes peuvent être touchés au cours de la spondylarthrite ankylosante. Les organes le plus souvent touchés sont la peau, l’oeil, les intestins et les poumons. L’apparition d’un psoriasis est fréquent chez les personnes atteintes de la spondylarthrite ankylosante.

Les manifestations cutanées apparaissent fréquemment avant l’apparition des signes articulaires. 10 à 12 ans s’écoulent environ entre le début de la maladie et l’apparition des manifestations de psoriasis. L’uvéite correspondant à une inflammation de la partie antérieure de l’œil est le principal symptôme oculaire de la spondylarthrite ankylosante. Elle précède parfois même l’apparition de la maladie.

L’uvéite et la spondylarthrite ankylosante :

L’uvéite provoque des douleurs et une photophobie. L’œil devient rouge et douloureux et la vision floue. L’uvéite peut récidiver et provoquer des cicatrices à l’origine d’une altération de la vision. Les manifestations intestinales sont fréquentes au cours de la spondylarthrite ankylosante. Elles sont provoquées par l’apparition de lésions inflammatoires au niveau des muqueuses intestinales. Les manifestations peuvent précéder l’apparition de la spondylarthrite, ou débuter après son apparition.

Elles causent des douleurs ou des troubles du transit à type de diarrhée. L’apparition de manifestations intestinales impose un avis médical. Dans de rares situations, des complications cardiaques peuvent survenir tels que des troubles du rythme avec l’apparition de battements cardiaques irréguliers, une insuffisance aortique pouvant parfois entraîner une insuffisance cardiaque. L’avis d’un médecin et la pratique d’un electrocardio-gramme sont indispensables. Une ankylose sévère de la paroi thoracique peut provoquer une gêne respiratoire invalidante. Certaines atteintes génitales plus rares sont parfois constatées.

D’autres manifestations plus générales peuvent être constatées comme une fatigue, un amaigrissement, une anorexie ainsi que des sueurs nocturnes.
[wpsocialboost_popup]

One Response to Les symptômes de la spondylarthrite ankylosante

  1. new era

    A big thank you for your blog article.Thanks Again. Great.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *