Eaux Florales | Hydrolat de Lavande

Nom latin : Lavandula angustifolia, famille des Lamiacées

La Plante :

Dans les civilisations grecques et romaines où bien-être et propreté sont répandus, la lavande est souvent citée pour les usages connus aujourd’hui : parfumerie, médecine et soins du corps (bains à la lavande, eau pour la toilette, adoucissant pour le linge).

Du Moyen-Âge à la Renaissance, c’est toujours comme plante médicinale ou essence précieuse pour ses vertus que l’on retrouve la lavande.

La lavande fine, Lavandula angustifolia, se rencontre généralement sur les versants ensoleillés des montagnes provençales, entre 500 et 1500 mètres environ.

Le moyen le plus approprié pour extraire l’huile essentielle de la lavande est la distillation à la vapeur d’eau.

Le mélange d’eau et d’huile essentielle est recueilli dans l’essencier où il se décante et se sépare par différence de densité : l’huile essentielle plus légère surnage au-dessus de l’hydrolat ou eau florale de lavande.

Propriétés :

Calmante sur les rougeurs, brûlures et irritations. Elle aide à la décontraction musculaire en massage et peut soigner certains problèmes de peaux de type éruptifs : eczéma, acné, couperoses…

Chez les sujets présentant un terrain anxieux, elle aurait un effet relaxant, décontractant et hypotensif. Elle est idéale pour les jeunes enfants en diffusion humidifiante dans la chambre.

Usage externe :

  • Peau : Acné, brûlures légères, eczéma, couperose, dermatose infectieuse.
  • Muscles : rhumatismes, crampes musculaires, contractures ;
  • Autres : stress, insomnie, anxiété, hypertension, migraines…
  • En brumisation sur la peau accompagnée d’un massage.
  • En inhalation dans une pièce.
  • Dans le bain ou à vaporiser sur le linge.

Précautions d’emploi :

Contrairement à l’eau de fleur d’oranger ou à l’eau de rose, l’hydrolat de lavande ne doit en aucun cas être consommé ou être utilisé en cuisine pour parfumer les plats.

Les commentaires sont fermés.