Les Huiles Végétales | Huile d’Amande Douce

Les huiles végétales sont sans conteste l’un des premiers produits de soin et de beauté de l’humanité, et à juste titre.

Les récentes découvertes scientifiques nous permettent aujourd’hui de comprendre pourquoi et de leur rendre justice.

Les Egyptiens, avec leurs onctions aux huiles parfumées, les Romains dans leurs thermes et leurs massages aux huiles d’olive et d’amande douce, les Africaines avec leur beurre de karité dont elles s’enduisent cheveux et corps, les Tahitiennes avec l’huile de coco, ou les Chinoises.

Tous et toutes ont eu recours instinctivement aux vertus embellissantes et protectrices des huiles végétales naturelles.

Les bienfaits des huiles végétales :

Elles constituent un arsenal de beauté simple, naturel et efficace. Elles s’utilisent en mélange avec ou sans huile essentielle pour une action synergique. Elles doivent de préférence, répondre aux critères suivants :

  • Être des huiles vierges de première pression à froid, non raffinées, ni oxydées, ni acides.
  • Être conservées à l’abri de la lumière, dans des bouteilles en verre opaque.
  • Être pures, de préférences d’origine biologique certifiée.

Grâce à leurs actions adoucissantes, assouplissantes, tonifiantes et régénérantes de l’épiderme, les huiles végétales protègent la peau en reconstituant son film lipidique protecteur afin de la préserver du vieillissement prématuré tout en lui assurant souplesse, tonicité et douceur.

Les huiles végétales pénètrent l’épiderme et le derme en profondeur. Les acides gras essentiels qu’elles contiennent jouent un rôle de tout premier ordre dans la protection et l’hydratation de la peau.

Huile d’Amande Douce

Nom latin : Prunus amygdalus

La plante :

Originaire d’Asie centrale, l’amandier apparaît pour la première fois en France en 1548. Il est cultivé dans les pays méditerranéens et en Californie. En France, sa culture est plus particulièrement localisée dans les régions du Sud et du Sud-Est. Cet arbre de 6 à 12 mètres de haut fleurit de février à mars avant l’apparition des feuilles. Le fruit est une drupe vert clair et veloutée renfermant généralement une seule graine : l’amande.

De cette dernière, très nutritive, on tire le lait et surtout l’huile d’amande douce pour adoucir la peau.

L’étymologie est simple : « amygdalus » veut dire « amande ». Très en « vogue » chez les Grecs, l’amandier leur avait inspiré une jolie légende : de désespoir d’avoir été abandonnée par Démophon (fils de Thésée) parti en guerre, Phyllis se donna la mort et fut changée en amandier.

Poussé par le regret, l’infidèle revint enlacer l’arbre en pleurant : l’amandier s’épanouit alors en une première et délicate floraison.

Partie de la plante utilisée :

l’amande

Principaux composants :

Acides gras insaturés, vitamine A, D (traces) et E, acide linoléique (24%).

Propriétés :

L’huile d’amande douce de première pression à froid est fluide, incolore ou jaune très pâle, de saveur très douce et agréable, à goût très faible d’amande. Elle rancit facilement. On l’utilise surtout en préparations pharmaceutiques ou cosmétiques plus que pour l’alimentation.

  • Elle possède extrêmement peu d’acides gras saturés, est riche en acide oléique et bien pourvue en vitamines A et E.
  • Elle convient parfaitement aux peaux les plus délicates comme celles des bébés.
  • Elle assouplie et tonifie.
  • Elle est également idéale sur les vergetures, les gerçures douloureuses des seins ou les crevasses des mains.
  • Elle peut enfin s’appliquer sur les pointes sèches des cheveux. Calmante, elle est onctueuse et très douce.

Utilisations :

Inflammations superficielles de la peau (petites rougeurs, irritations) ;Recommandée particulièrement pour les peaux sèches, les brûlures cutanées provoquées par le soleil ou la neige.Dermatoses, gerçures, crevasses…

Les commentaires sont fermés.