La grippe : quel mode de contamination

Cette affection est perçue de façon banale par la population et souvent assimilée au rhume. Il s’agit
en fait d’une maladie représentant un réel problème de santé publique à l’échelle planétaire avec une morbidité élevée et une mortalité souvent sous estimée.

La maladie grippale, comme toutes les maladies infectieuses se caractérise par une série de symptômes traduisant les différentes étapes du conflit entre l’hôte et l’agent infectieux.

Le CDC (Center for Disease Control) américain définit le syndrome grippal comme la survenue brutale de signes généraux et respiratoires avec une fièvre supérieure à 37,8°C, des myalgies, une asthénie, une rhinite, une toux sèche, une angine.

La maladie débute de façon brutale par une phase d’invasion qui se traduit par une sensation de malaise général associée à des frissons, des céphalées intenses, une fièvre élevée (40°C) et des myalgies importantes.

On retrouve également des signes respiratoires : éternuements, toux sèche, douleurs pharyngées intenses et congestion nasale.

La seconde phase est dite d’état. La guérison se fait en 4 à 7 jours avec une chute de la fièvre aussi brutale que son apparition. Il existe parfois un V grippal : réascension passagère de la température. Cependant, une asthénie post critique et une toux peuvent persister durant plusieurs semaines.

grippe mode de contamination

La suite de l’article est en bas … Pages 1-2-3- ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *