La grippe A (H1N1) : Origine et Chronologie

En mars 2009, le Mexique observe un taux inhabituel de syndromes grippaux alors qu’il s’agit habituellement d’une période de diminution du nombre de grippes saisonnières. En avril, apparaissent des cas groupés de pneumonies sévères touchant principalement les adultes en bonne santé.

Aux Etats-Unis, le 28 mars, à Imperial County (Etat de Californie), une fillette de 9 ans, sans antécédent, présente une toux fébrile, elle consulte 2 jours plus tard dans une maison médicale qui participe à une action de surveillance épidémiologique de la grippe : un prélèvement naso-pharyngé est réalisé. Elle rentre au domicile avec une prescription d’antibiotique (amoxicilline –acide clavulanique). Devant la découverte d’un virus influenza A de sous-type non identifiable, le prélèvement est envoyé au «Centers for Disease Control» (CDC).

Le 30 mars, un second garçon de 10 ans, ayant pour antécédent de l’asthme se présente aux urgences d’une clinique de San Diego (Sud de la Californie) avec une toux fébrile associée à des vomissements. Un
prélèvement naso-pharyngé est réalisé (essai clinique en cours pour l’évaluation d’un test diagnostique), il ressort avec un traitement symptomatique et guérira en une semaine. Le prélèvement retrouve un virus influenza de type A dont le sous-type n’est pas identifiable.

Par la suite, l’enquête épidémiologique montrera que ces deux enfants n’ont jamais été en contact.

Mi-avril 2009, le virus est identifié par RT-PCR (Real Time Polymerase Chain Reaction), par le CDC, sur les prélèvements des deux enfants.

Il s’agit d’un nouveau virus A(H1N1), renfermant du matériel génétique évoquant une origine porcine, qui n’avait jusqu’à présent jamais été détecté chez l’homme ou chez le porc.

grippe A (H1N1)

La suite de l’article est en bas … Pages 1-2-3- ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *