Attention vous risquez bêtement la carie dentaire !

3 – Hygiène :

Une revue systématique de la littérature (à partir de 70 études) conclut à l’efficacité des dentifrices fluorés en prévention de la carie comparée à un placebo. L’effet préventif a été estimé en « fraction préventive » soit le taux de surfaces dentaires restées indemnes lors de l’utilisation d’un dentifrice fluoré : il est de 24%.

La plupart des études sont faites en denture permanente ; devant l’absence d’études portant sur les dents temporaires, les résultats ont été extrapolés chez le jeune enfant.

Chez l’enfant, il est recommandé de pratiquer 2 brossages par jour avec une faible quantité de dentifrice dont la concentration est adaptée à l’âge (1000 ppm) pour éviter les risques d’ingestion et l’apparition éventuelle d’une fluorose.

 

4 – Facteurs nutritionnels :

Le lait, maternel ou maternisé, est l’aliment exclusif du nouveau-né jusqu’à 6 mois puis progressivement, l’alimentation est diversifiée.

Il n’y a pas d’évidence scientifique démontrant que le lait maternel est associé au développement des caries. Ce n’est pas le lait en lui-même qui est responsable des caries précoces de l’enfant mais les comportements associés.

5 – Environnement familial :

Le rôle des parents est de fournir un environnement propice au maintien de la santé de leurs enfants. Différents aspects de la structure familiale influencent cet environnement : présence des 2 parents, activité de la mère…

Le contexte social et économique intervient aussi et l’on observe plus souvent une méconnaissance des facteurs de risque des caries et de l’importance d’une bonne santé dentaire dans les familles les plus défavorisées.

Save

Save

Save

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *