Attention vous risquez bêtement la carie dentaire !

La carie dentaire est un problème de santé publique dès la petite enfance. Les caries précoces de l’enfant apparaissent à partir de l’âge de un an.

Le nombre total d’enfants indemnes de caries augmente, mais on observe toujours des caries chez le tout petit . Les très jeunes enfants sont plus exposés au risque de pathologies dentaires.

En France, la prévalence de la carie dentaire reste élevée dès l’école primaire où 30% des enfants ont au moins une dent permanente cariée non soignée . On observe aussi des inégalités marquées entre les groupes sociaux..

Une mauvaise santé bucco-dentaire a des conséquences médicales et psycho-sociales.

Chez l’enfant, un défaut d’hygiène bucco-dentaire peut conduire au développement de pathologies des dents temporaires avec des troubles de l’apprentissage de la parole, des troubles phonétiques, esthétiques, des malocclusions des dents permanentes et des répercussions sur la croissance maxillo-faciale, auxquels s’ajoutent la douleur et le stress.

De plus, les pathologies liées au mauvais état bucco-dentaire ont un coût élevé, lié à la prise en charge des soins : anesthésie générale, hospitalisation, absentéisme des parents.

 

[sociallocker id= »3625″]

Les facteurs de risque de la carie dentaire :

Tous les individus n’ont pas le même risque carieux. Certaines populations plus vulnérables concentrent plusieurs facteurs de risque pour leur santé et constituent des groupes à risque carieux élevé.

1 – Facteur microbien :

Toutes les études démontrent le rôle des micro-organismes, en particulier le Streptococcus mutans et le Lactobacillus dans le processus carieux.

La cavité buccale du nouveau-né ne contient pas de germes jusqu’à l’éruption des dents. La transmission du Streptococcus mutans de la mère à son nouveau-né est bien documentée.

2 – Antécédents carieux :

Toutes les études s’accordent sur l’importance des caries antérieures de l’enfant comme facteur prédictif de nouvelles caries.

Ces études confirment le fait que les caries précoces chez l’enfant constituent un facteur de risque de la progression des caries en denture temporaire.

De plus, d’autres études montrent que les enfants qui ont des caries postérieures en denture temporaire sont à haut risque de caries en denture permanente.

[/sociallocker]

 

La suite de l’article est en bas … Veuillez cherché la mention : Pages 1-2-3- ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *