Comment s’altère votre santé suite aux effets de la maladie de la spondylarthrite ankylosante

La maladie de la spondylarthrite ankylosante apparaît entre quinze et trente-cinq ans environ. Elle se manifeste par un ensemble de signes cliniques associant au cours du temps :

  • Une sacro-iliite se traduisant par une douleur du bas du dos, chronique, avec un caractère inflammatoire (relativement calmée par l’exercice et non par le repos, survenant souvent la nuit), parfois latéralisée et pouvant irradier à l’arrière de l’une ou des deux cuisses ;
  • Des talalgies (douleurs dans les talons) caractéristiques lorsqu’elles sont à bascule (c’est-à-dire alternant les deux côtés), et d’horaire inflammatoire (plus importante au repos) ;
  • Un raidissement articulaire (pouvant aller jusqu’à l’ankylose) du rachis. Contrairement à la polyarthrite rhumatoïde ou à l’arthrose, cette maladie ne détruit généralement pas les articulations. Une atteinte des hanches ou de la cage thoracique est cependant possible (avec diminution de l’amplitude respiratoire dans ce dernier cas).

Elle peut aussi atteindre d’autres articulations, le plus souvent celles des membres inférieurs, ainsi que les tendons et les enthèses (points de liaison entre l’os, les tendons et les ligaments), donnant des dactylites (orteils en saucisse), des tendinites et des enthésopathies.

effets spondylarthrite ankylosante

La suite de l’article est en bas … Pages 1-2-3- ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *