Attention aux certains déodorants, ils sont soupçonnés de favoriser le cancer du sein

Depuis des années, le sel d’aluminium contenu dans les anti-transpirants est accusé par plusieurs scientifiques de favoriser le développement du cancer du sein.

Récemment, deux chercheurs suisses viennent de démontrer encore ses méfaits sur des souris et invoquent le principe de précaution.

C’est suite à la publication dans l’International Journal of Cancer, d’une étude montrant que, chez la souris, les sticks ou aérosols contenant des sels d’aluminium peuvent provoquer des tumeurs.

Ces deux chercheurs suisses ont mis en contact des cellules mammaires de souris avec des sels d’aluminium. Et après plusieurs mois, ces cellules ont été injectées à des souris saines.

Alors c’est la surprise “Chez toutes, on a constaté le développement de tumeurs à des degrés divers, mais parfois très agressives, formant des métastases“, assure le deux chercheurs suisses.

Cette expérience confirme les doutes qui pèsent sur l’impact sanitaire de l’utilisation des sels d’aluminium dans notre quotidien.

“80% des tumeurs apparaissent à côté du creux de l’aisselle”, rappellent les chercheurs.

attention aux sels d'aluminium dans les déodorants

La suite de l’article est en bas … Pages 1-2-3- ..

One Response to Attention aux certains déodorants, ils sont soupçonnés de favoriser le cancer du sein

  1. lora

    Je pense que les produits cosmétiques sont sure et fiable 🙁 mais la vérité est amère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *