Définition de la maladie d’aphte

L’aphte est une Petite ulcération superficielle, douloureuse, observée le plus souvent sur la muqueuse buccale et parfois sur la muqueuse génitale. Cet aphte ressemble à une petite ulcération ronde ou ovale, en forme de cratère, et peut atteindre parfois le centimètre (aphte langue). L’aphte est une ulcération superficielle n’est ni contagieuse, ni infectieuse.
Lorsqu’on rencontre la présence de plusieurs aphtes à la fois, on parle d’aphtose (par exemple dans le cas de la maladie de BEHCET). De couleurs blanchâtre (souvent une fine pellicule), ou jaunâtre (présence de pus), ils peuvent être entourés d’un liseré rouge qui marque l’inflammation.

Les aphtes apparaissent de façon épisodique et récidivante, isolés ou groupés, le plus souvent dans la muqueuse buccale: faces internes des joues et des lèvres, sur ou sous la langue, au palais et, moins fréquemment, au niveau des gencives.

Il faut savoir que ceux-ci peuvent se placer sur un autre organe, notamment au niveau des organes génitaux et oculaires. Certaines apparitions sont liées à des maladies: allergies médicamenteuses, inflammation de l’intestin, maladie de CROHN.

Ils peuvent être associés à des cancers, leucémies, herpès, inflammations dues aux prothèses dentaires. Dans la plupart des cas, les aphtes bénins et fréquents, guérissent spontanément, puis disparaissent sans laisser de traces, en une ou deux semaines maximum. Les modifications hormonales liées au cycle menstruel et à la grossesse rendent les femmes plus sujettes aux aphtes.  Etymologiquement, l’origine du mot aphte : provient du grec “aptein” qui signifie “brulure”.

Il faut savoir qu’entre 15% et 20% de la population active en est atteinte, à un moment donné de sa vie, souvent de façon répétitive.

NB :  La maladie de Behçet

C’est une pathologie grave se caractérisant par plusieurs types de symptômes, dont les plus fréquents sont la présence d’aphtes dans la bouche et sur les organes génitaux, associée à des troubles oculaires. Cette pathologie touche essentiellement l’homme (deux fois plus que la femme) entre 20 et 40. Elle est susceptible d’atteindre également d’autres organes comme les vaisseaux, le système nerveux central, l’appareil digestif, la peau.  Cette maladie touche environ 1 individu sur 500 000 en Europe et en Amérique du Nord. Elle atteint essentiellement les adultes jeunes, et les hommes présentent des formes plus sévères que les femmes.

On ne connaît pas l’origine de cette pathologie. On considère actuellement qu’il s’agit d’une maladie auto-immune (le malade fabrique des anticorps contre ses propres tissus).

La lésion principale est constituée par une inflammation des vaisseaux (vascularite) et dans 50 % des cas, il existe dans l’organisme des anticorps dirigés contre la muqueuse de la bouche. Cette maladie se rencontre dans certaines familles, en particulier et plus spécifiquement au Moyen-Orient et au Japon. On a retrouvé des variétés allo-antigènes, ou iso-antigènes : les HLA B5, HLA-DRA5, HLA B. 51. Les alloantigènes sont des antigènes (corps étrangers) capables de provoquer la formation d’anticorps appelés isoanticorps chez un individu.

NB :    Maladie de CROHN

c’est une inflammation , de cause inconnue, touchant la partie terminale de l’iléon (dernière partie de l’intestin grêle). Elle touche environ 3 à 6 personnes sur 100 000 et se rencontre à tous les âges. Plus fréquente chez les adolescents, les adultes jeunes et les sujets de plus de 60 ans, la maladie de Crohn se caractérise par des poussées successives et entraîne une lésion de cette partie de l’intestin. La maladie de Crohn touche de façon égale les deux sexes et commence généralement entre 20 et 40 ans. Il existe certaines formes dites coliques (touchant le colon) qui commencent après cinquante ans.
Cette affection intestinale s’accompagne d’un épaississement de la paroi avec ulcération (destruction plus ou moins profonde de la muqueuse). La muqueuse du côlon et celle de l’anus sont également atteintes. L’atteinte de tout l’intestin grêle est exceptionnelle, mais très grave. La muqueuse de l’intestin est l’ensemble des cellules qui recouvrent, tapissent l’intérieur de cet organe creux en contact avec l’air.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *