choisir une mutuelle santémutuelle santé complémentaire

Les 6 critères pour choisir une mutuelle santé

Vous êtes décidé à faire des économies sur vos dépenses de santé en choisissant une mutuelle ?

Quand on souhaite souscrire une mutuelle, il est logique pour ne pas dire normal de s’intéresser d’une part au prix des contrats et d’autre part aux montants des remboursements. En effet, le bien-fondé d’un choix de complémentaire maladie est justement d’alléger ses dépenses de santé et dès lors le critère du prix semble nécessaire pour toute décision. Toutefois, et vous le savez, ce critère n’est pas suffisant en matière d’assurance santé.

La sécurité sociale ne rembourse en général qu’une partie des frais de santé, par exemple 73% d’une consultation d’un médecin généraliste. La somme restante est à la charge de l’assuré. Les honoraires libres, les soins dentaires et les soins optiques augmentent les sommes restant à la charge des assurés. Le rôle des complémentaires santé est de prendre en charge la totalité ou une partie des frais non remboursés par le régime obligatoire.

Attention, les assurances régies par le code des assurances sont avant tout des sociétés commerciales qui recherchent la rentabilité. Les mutuelles, organismes non lucratifs, sont régies quant à elles par le code de la mutualité et fonctionnent sur le principe de la solidarité.

Les tarifs peuvent varier considérablement d’une mutuelle à l’autre, il ne faut par conséquent pas hésiter à comparer les devis des mutuelles et de les faire adapter à vos besoins.

Souscrire une mutuelle santé complémentaire à l’Assurance Maladie permet d’être mieux remboursé. Encore faut-il bien choisir sa mutuelle : inutile de payer trop cher une super mutuelle, avec des garanties qui vous serviront rarement. Mais avant de comparer les mutuelles, vous devez d’abord évaluer vos besoins en assurance santé… Ainsi, vous saurez sur quels points comparer les offres d’assurance complémentaire santé de votre comparatif de mutuelles.

Vos besoins :

Afin de choisir une bonne complémentaire santé, il est nécessaire de commencer par faire un point sur ses besoins : demandez-vous quels sont vos véritables besoins en matière de santé et ce que vous souhaitez couvrir exactement.

En fonction de ce bilan, examinez les garanties proposées : comment serez-vous remboursés pour les garanties clés, telles que l’hospitalisation, la pharmacie et la médecine ? N’hésitez pas à vérifier les niveaux de remboursements, notamment pour les garanties dont vous avez besoin (dentaire, optique…), mais surtout couvrez-vous pour les aléas (hospitalisation, …).

Examinez ensuite les garanties dites secondaires, c’est-à-dire les garanties couvrant par exemple les médecines douces, les actes hors nomenclature… etc.

critères pour choisir une mutuelle santé

les services inclus :

Étudiez ensuite les services inclus dans le contrat tels que l’assistance (aide ménagère, garde d’enfants, avance sur les frais d’obsèques, etc.) ou la protection juridique médicale (accompagnement juridique personnalisé et prise en charge des honoraires des intervenants en prévention ou en cas de litige avec un professionnel de santé ou un établissement de soins).

Le niveau de remboursement :

Pour souscrire un contrat adapté à vos besoins, évaluez bien le plafond de remboursement indiqué pour chaque type de dépense (médecine de ville, dentaire, optique…) Il est parfois exprimé en euros (par exemple, 600€), parfois en pourcentage de la base de remboursement de l’assurance maladie. Il peut aussi inclure ou exclure les remboursements de la sécurité sociale. Ce qui change tout. Enfin vous êtes mieux couvert avec une garantie égale à 100 % de la base de remboursement, assurance obligatoire exclue, qu’avec un plafond de 150% assurance obligatoire incluse.

Les tarifs :

Le prix est également un des critères pour bien choisir sa complémentaire santé. Attention, les tarifs pratiqués ne sont pas synonymes de mauvaises ou de bonnes mutuelles ou complémentaires santé. Les tarifs sont bien à mettre en parallèle des garanties et des postes couverts.

Le coût d’une assurance complémentaire santé varie selon votre profil (âge, sexe, lieu de résidence, ancienne profession…) et, bien sûr, les garanties choisies. Les assureurs proposent souvent trois ou quatre formules. Dans la plupart des cas, la moins chère rembourse seulement le ticket modérateur en médecine de ville et affiche un forfait modeste pour l’optique et le dentaire.

Le délai de remboursement :

Compte tenu du montant de certains soins, il est préférable que le délai de remboursement soit rapide.

Attention, Certaines complémentaires santé se targuent parfois d’afficher des prix plus faibles parce qu’elles ne pratiquent pas le tiers payant (c’est-à-dire qu’elles ne font pas l’avance du ticket modérateur), notamment chez le pharmacien. Vous devez donc régler cette somme de votre poche et, ensuite, faire la demande de remboursement à l’assureur.

 

Faire évoluer son contrat en fonction de ses besoins :

Faire des inventaires périodiques de ses besoins est important : ils peuvent ainsi révéler la nécessité de nouvelles orientations spécifiques de l’assurance. En conséquence, l’utilité d’une révision du contrat sera également l’opportunité de faire jouer régulièrement la concurrence, afin de bénéficier des garanties les plus avantageuses.

Il faut se méfier des questionnaires santé. Ils sont un moyen détourné pour les assureurs de refuser ou de surtaxer une souscription jugée à risques. Privilégier donc les assureurs qui n’en font pas usage.

One Response to Les 6 critères pour choisir une mutuelle santé

  1. Frédérique

    Poly depuis l’age de 27 ans et spa détectée il y a 2ans (hla b27)+ fibromyalgie, après plusieurs crses récurantes à ne plus pouvoir marcher, ma rhumato m’a mise sous embrel depuis 4 mois, qui pour le moment m’évite de très grosses crises, mais toujours des douleurs,une fatigue tout le temps et perte de poids régulière (48kg pour 1m53). A l’inverse de beaucoups je cherche a reprendre un peu de poids, voir me stabiliser. J’ai dû aussi arreter beaucoup de choses, et le travail est en pointillé, mais je m’accroche. Je suis prête à essayer ce genre de “régime”, si il me permet au moins de récupérer “la patate”. Courage à tous. Je fais des actions ponctuelles pour Handicap International, exemple la pyramide de chaussures le week end dernier, je parle de notre maladie et essaye de faire prendre conscience de notre douleur et des problèmes que l’on rencontre au quotidien avec une pathologie qui n’est pas inscrite sur le bout de notre nez.
    Courage à tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *