Comment soulager vos aphtes !

Les aphtes sont des petites ulcérations qui apparaissent dans la plupart des cas au niveau de la muqueuse buccale (aphte langue). Les aphtes se présentent sous une forme blanche, parfois jaunâtre, entourée d’une zone un peu rouge. S’ils se situent généralement dans la face interne des joues, sur ou sous la langue ou au niveau des gencives, il arrive qu’ils se placent sur un autre organe, notamment au niveau des organes génitaux. Il existe plusieurs pathologies qui s’accompagnent d’aphtes. L’aphte le plus répandu est l’aphte miliaire appelé également aphte vulgaire. C’est le plus fréquent, chez l’enfant et l’adulte, qui intervient de façon épisodique et récidivante. Ce type d’aphte ne dépasse pas un centimètre de diamètre.
On trouve également des formes plus rares et plus graves comme par exemple la grande aphtose, appelée également maladie de Behçet. Elles provoquent des lésions buccales, génitales et oculaires. Il existe aussi des aphtes liés à la maladie de Crohn, une maladie inflammatoire de l’intestin, des aphtes liés à une allergie médicamenteuse ou des aphtes associés à un cancer ou une leucémie., un dentiste ou un stomatologiste, spécialiste de la bouche. C’est le cas lorsque les aphtes sont très douloureux, qu’ils saignent ou qu’ils empêchent de s’alimenter normalement. C’est également le cas s’ils sont de taille importante ou s’ils sont trop nombreux.
Les causes d’apparition d’aphtes classiques peuvent être variées. Il peut s’agir d’une grande fatigue ou d’un stress. Cela peut être provoqué également par une consommation de certains aliments comme les fruits secs et les fruits acides, les aliments épicés, le gruyère ou l’ananas. Certaines carences peuvent entraîner leur apparition comme un manque de fer ou en carence en vitamine B12. Les règles ou la présence d’herpès sont parfois incriminés. Enfin, un problème dentaire ou le port d’une prothèse dentaire sont parmi les causes les plus évoquées. Les petites affections se traitent localement. La première règle est d’améliorer son hygiène buccodentaire.
Il existe des dentifrices adaptés ou des bains de bouche antiseptiques. Parmi la pharmacopée classique, on trouve des médicaments spécifiques anesthésiques, des anti- inflammatoires locaux ou encore des antibactériens.

En phytothérapie, plusieurs plantes peuvent venir en aide au patient comme le thé noir, qui s’applique en sachet humide sur les aphtes, la sauge qui peut s’utiliser en tisane ou en gargarisme et la réglisse qui se trouve en pastille à sucer. En homéopathie, le remède le plus connu est le Borax en 5 CH ou 9 CH. Parmi les remèdes de grand-mère, on retrouve souvent le gargarisme au bicarbonate de soude ou à l’aspirine et à la vitamine C. Autres trucs pour soulager les aphtes : un coton tige imbibé de vinaigre blanc, de la moutarde, de l’oignon cru, une feuille d’oseille, du basilic bouilli ou encore du citron et du miel. A noter : les femmes seraient plus sujettes aux aphtes notamment à cause des modifications hormonales liées au cycle menstruel et à la grossesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *