Dois-je autoriser mon enfant à regarder la télévision ?

Pourquoi les enfants sont-ils fascinés par la télévision :

Les images offrent aux enfants un moment de “déréalisation”. Avec la télévision, ce phénomène est renforcé. Au cinéma, il y a un début, un déroulement, une fin. Et aller voir un film s’accompagne d’un rituel : salle sombre, écran géant, présence d’autres spectateurs… Les enfants sont conscients de vivre un moment extérieur à eux, limité dans le temps et dans l’espace. Autant de conditions absentes quand ils se retrouvent face au flux continu d’images disparates diffusées par la télé. La prise de distance devient plus difficile et la fascination en est renforcée.

Au-dessous de 3 ans, la télévision est très nocive pour les enfants. Le cerveau n’est en effet pas assez mature pour comprendre réellement ce qui se passe. À partir de 3 ans, les parents peuvent autoriser l’enfant à regarder la télévision ou une tablette entre 10 et 20 minutes, mais à condition que cela soit un échange. « Qu’est-ce que tu veux regarder ? » « Qu’est-ce qui t’intéresse ? » Il faut ensuite responsabiliser l’enfant et le laisser éteindre lui-même la tablette ou l’écran. Si cela occasionne une crise, l’adulte doit, d’une voix douce et calme, lui montrer la diversité de choses que l’enfant peut faire à la place. L’adulte doit aussi montrer l’exemple : si lui-même est scotché à son téléphone, il donne un mauvais exemple à l’enfant.

Les images violentes sont aussi extrêmement mauvaises pour les enfants et les adolescents : elles altèrent son cortex orbito-frontal qui nous permet d’avoir un sens moral, de gérer nos émotions et de savoir prendre des décisions. En 2010, une étude de Maren Strenziok, chercheur à Bethesda, a montré que les films violents favoriseraient les comportements agressifs.

comment autoriser mon enfant à regarder la télévision

Comment leur fixer un “quota télé” ?

Les parents doivent, très tôt, imposer des règles strictes. C’est à eux – et non aux enfants – de fixer un “quota télé”. Déterminé pour la semaine, par exemple, il peut varier, mais toujours sur décision parentale. Quand les enfants sont en âge de choisir leurs programmes, fixer ce quota avec eux est une méthode efficace pour les aider à devenir acteurs plutôt que spectateurs passifs.

Les informations : pédagogiques ou anxiogènes ?

Le journal télévisé est, dans la forme et le fond, un programme pour adultes. Et il n’est pas inutile, pour les enfants, d’avoir accès à un discours d’adulte. Mais des images dramatiques peuvent générer des angoisses. L’idéal est d’éviter ce spectacle aux moins de 7-8 ans. Pour les plus grands, il faut qu’un adulte les leur explique, et le format du journal télévisé ne permet pas toujours ce moment d’explication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *