Attention aux pièges des assurances

voici les pièges des assurances pour ne plus être arnaquer

la publicité mensongère :

Une grande bataille des compagnies d’assurance et des instituts de prévoyance s’est engagée ses dernières années pour attirer et récupérer le client, la publicité est basée sur les même principes, que cela soit pour vous vendre une assurance, une voiture ou une boite de raviolis, faites donc très attention.

Le premier réflexe à avoir est donc de toujours souscrire une assurance mutuelle santé, non pas sur la base de la publicité, mais bel et bien sur la base des clauses du contrat lui-même.

Mutuelles, compagnies d’assurance santé, institut de prévoyance sont autant d’organismes qui vous proposent une multitude de contrats d’assurance, mais malgré l’abondance des offres de contrats, vous n’avez en réalité pas vraiment le choix !

En effet, entre exclusions de garantie et couvertures inutiles, vous verrez que lorsque l’on souscrit un contrat mutuelle santé, il faut toujours être prudent. Privilégiez les garanties exprimées en euros ou en pourcentage des frais réels : Les libellés plus compliqués cachent toujours quelque chose, prenez le temps de faire des devis assurance santé en vous servant des comparateurs de mutuelles.

les exclusions de garantie :

Aussi vrai que les contrats de mutuelle santé proposent en général les mêmes garanties de base, il arrive aussi que certains contrats éliminent systématiquement des affections de leurs garanties.

C’est pourquoi il est indispensable de bien comprendre quelles sont les exclusions du contrat avant de signer ! Et pour cela, vous ne pouvez vous appuyer que sur le contrat et pas sur les déclarations d’un courtier, ne croyez que ce qui est écrit dans le contrat !

Soyez très vigilant car les exclusions typiques sont les affections ou les maternités antérieures à la souscription de la mutuelle santé !

Les délais de carence :

Les délais de carence sont des périodes pendant lesquelles certains soins ne sont pas pris en charge et vous n’êtes donc pas couvert. Les délais de carence sont à l’assurance santé ce que les franchises sont à la prévoyance.

De nombreux contrats de mutuelle santé imposent encore, en dentaire et en optique, des délais de carence importants, à savoir sur une période allant de six mois à un an.

Fuyez rapidement un organisme qui vous propose un contrat d’assurance santé comportant des délais de carence, Votre cotisation doit servir à couvrir vos remboursements et non pas à payer les commissions de l’intermédiaire qui vous vend ces mauvais contrats.

Des garanties santé qui ne correspondent pas à vos besoins :

Tous les contrats remboursent correctement l’hospitalisation et la pharmacie. Pour une bonne couverture il faut en plus de bonnes garanties dentaire et optique car ces deux domaines sont les grands laissés-pour-compte des remboursements de la sécurité sociale.

Gardez bien en tête que les contrats de mutuelle santé qui prennent en charge les dépassements d′honoraires au-delà du ticket modérateur sont surtout utiles dans les grandes agglomérations, où il arrive fréquemment que les professionnels de santé les pratiquent.

Si vous habitez une petite ville ou une zone rurale, il n’est vraiment pas nécessaire de souscrire cette garantie de dépassement d’honoraires car les professionnels de santé y respectent en général les tarifs de la sécurité sociale.

Note importante : Il est nécessaire de bien lire votre contrat de mutuelle santé afin de bien le comprendre.

Ne tombez pas sous le charme d’une approche commerciale bien ficelée :

Vous avez déjà eu dans votre boîte aux lettres un petit prospectus vous promettant un remboursement à 100% des frais réels à partir de 15 euros par mois. C’est merveilleux ! En y regardant d’un peu plus près, vous réalisez que le prix est fixé sur l’exemple d’un homme célibataire de moins de 26 ans.

Première déception si vous n’êtes pas dans ce cas. En y regardant d’encore plus près, vous vous rendez compte que les frais réels mentionnés en gras renvoient à une note de pied de page en caractères minuscules qui précise qu’ils sont limités à 100% du tarif de convention.Votre contrat merveilleux se révèle au bout du compte être un vulgaire ticket modérateur qui rembourse 8 euros pour une paire de lunette et 30 euros pour une couronne dentaire !

De telles tromperies sont fréquentes, voir même systématiques tant la concurrence entre compagnie est rude. La plupart des contrats incluent dans le remboursement promis celui de la Sécurité sociale.

La palme de la malhonnêteté revient aux assureurs qui affichent un remboursement de l’orthodontie à 100% du tarif de convention, Sécu incluse.

Mais comme la Sécurité sociale rembourse 100% aux moins de 16 ans et qu’il n’y a pas de tarif de convention pour les plus de 16 ans, le remboursement effectif est nul !

Beaucoup d’assureurs et de mutuelles, certains bien connus, bâtissent leur argumentaire commercial sur le fait qu’ils remboursent l’hospitalisation à 100% des frais réels. Quand on sait que la Sécurité sociale rembourse environ 92% des frais d’hospitalisation, on se dit que cela ne doit pas leur coûter bien cher.

Cette présentation, mensongère dans l’esprit, masque bien souvent la médiocrité de leurs remboursements en dentaire et en optique, qui sont le domaine d’intervention par excellence de l’assurance santé.

Pour éviter de tomber dans le panneau, privilégiez systématiquement les contrats d’assurances santé dont la promesse de remboursement est facile à comprendre. Les garanties exprimées en euros ou en pourcentage des frais réels, sans aucune restriction, sont de loin les meilleures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *