Mes astuces pour une grossesse naturelle

 

De plus en plus de femmes souhaitent vivre leur grossesse de façon naturelle en prenant soin de leur corps et de leur tête, mais aussi en étant actrice de leur accouchement. Voici quelques conseils pour devenir une future maman « nature » et donner le meilleur à votre bébé.
Candice Satara-Bartko avec Mélanie Schmidt-Ulmann, « Mom et baby planner », auteur de la « La grossesse au naturel, c’est malin », éd. Quotidien malin
Vivre une grossesse naturelle
Choisir une personne de confiance (sage-femme libérale, doula…)

Vivre une grossesse au naturel, c’est d’abord faire son possible pour être la plus sereine possible durant cette période riche en chamboulements. Pas évident, surtout pour un premier bébé. Pour mettre toutes les chances de votre côté, faites appel à une personne de confiance qui pourra répondre à vos questions et vous rassurer tout au long de ces neuf mois. Une amie, un membre de votre famille ou encore une doula peuvent tout à fait assurer cette mission. L’idéal aussi est d’être accompagnée par un professionnel de la naissance, toujours le même. Sage-femme libérale ou gynécologue-obstétricien, à vous de choisir celui avec qui vous vous sentez le mieux. Certaines sages-femmes proposent un accompagnement global à la naissance. Cela signifie qu’elles vous suivent tout au long de la grossesse, pratiquent l’accouchement et sont présentes dans le post-partum. Ce suivi est très apprécié des mamans qui souhaitent un accouchement et une naissance plus naturelles.
Opter pour une alimentation naturelle : comment ?

Ce conseil vaut pour toutes les femmes enceintes, mais encore plus pour celles qui sont très sensibles à ce qui est sain et bio. Il faut le savoir, ce que vous mangez a une influence sur votre santé et sur celle de votre bébé. Quand c’est possible, privilégiez des aliments frais, bio et de saison, et variez les modes de cuisson. Fuyez les additifs, les produits industriels, allégés, l’aspartame… En optant pour une alimentation plus naturelle, vous allez (re)découvrir les vertus nutritionnelles et insoupçonnées de certains aliments. Le saviez-vous ? Les noix sont riches en oméga-3, les légumes verts en vitamine B9 (acide folique), les lentilles en calcium. Il existe des alternatives au sucre blanc, comme le sirop d’agave, le sirop de riz ou d’orge, autrement plus bénéfique pour la santé. Pas question pour autant de faire une fixette sur l’alimentation naturelle : craquer sur une barre chocolatée ou des biscuits apéritifs de temps en temps ne mettra pas la santé de votre bébé en danger, ni la vôtre.
Privilégier des cosmétiques naturels

Les perturbateurs endocriniens sont omniprésents dans les produits que nous utilisons au quotidien, notamment dans les produits de beauté. Ces produits chimiques de synthèse ou d’origine naturelle interfèrent sur le système hormonal et provoquent des dérèglements plus ou moins conséquents. Votre bébé, parce qu’il est en plein développement, est particulièrement vulnérable à ces substances. Le Bisphénol A est le plus connu, mais il en existe des dizaines d’autres. Sur le site de la fondation David Suzuki, vous trouverez la liste des 12 substances toxiques à éviter. Pour limiter les risques, privilégiez des produits cosmétiques bio. Les principaux labels, BDIH, COSMEBIO ou ECOCERT, garantissent un minimum d’ingrédients d’origine naturelle, pas d’OGM, ni de colorant de synthèse, de silicone, de paraffine ou de paraben. Attention, choisissez des marques assez connues (Essentiel care, Weleda) et vérifiez toujours la composition car les produits biologiques contiennent souvent des huiles essentielles (certaines sont interdites pendant la grossesse). A savoir : la gamme Omum propose des soins bio spécifiquement adaptés aux femmes enceintes.
Soigner les petits maux de la grossesse par les médecines douces

Devant l’éventail réduit des médicaments autorisés quand on est enceinte, on a souvent tendance à prendre notre mal en patience en se disant que ces désagréments finiront bien par passer. C’est bien dommage car il existe des remèdes naturels pour soulager les maux courants de la grossesse. La phytothérapie et certains probiotiques aident à combattre les problèmes digestifs comme les brûlures d’estomac. L’homéopathie permet de calmer les nausées et les vomissements. C’est aussi le cas pour plusieurs huiles essentielles. Moins connus, les fleurs de Bach (élixirs floraux réalisés à partir d’essence de fleurs) vous aident à gérer votre stress et vos angoisses de future maman. Attention toutefois à l’automédication, ce n’est pas parce qu’un remède est naturel qu’il est sans risque pendant la grossesse. Il est important que vous demandiez conseil à un spécialiste (médecin, sage-femme) avant d’utiliser ces produits.
Se préparer à l’accouchement naturellement

Comme toutes les futures mamans, vous allez suivre la préparation à la naissance que propose votre maternité. En plus de ces séances, ou à la place, vous pouvez essayer d’autres disciplines. Yoga, sophrologie, chant prénatal (pour ne citer que les plus connues), toutes ces préparations ont pour but de vous aider à mieux vivre votre grossesse en vous redonnant confiance en vous. Vous apprendrez notamment à être à l’écoute de votre corps et à gérer vos émotions.
Faire un projet de naissance pour être actrice de son accouchement

Le projet de naissance, c’est la base lorsqu’on souhaite une grossesse et une naissance naturelle. C’est important d’anticiper, de savoir ce qui est bon pour nous et ce que l’on attend le jour de l’accouchement : demander à tamiser les lumières, pouvoir marcher pendant le travail, attendre avant de couper le cordon ombilical… L’idée n’est évidemment pas d’aller à l’encontre des impératifs médicaux, mais d’affirmer ses envies, le plus concrètement possible.
Choisir une maternité qui répond à nos attentes

Si vous souhaitez accoucher naturellement, il est important que vous vous tourniez vers une maternité qui propose une alternative à l’accouchement médicalisé. De plus en plus d’établissements disposent aujourd’hui de salles de naissance nature où les femmes mettent au monde leur enfant sans péridurale, dans un cadre chaleureux et apaisant. Dans certaines régions, on trouve également des structures qui se rapprochent des maisons de naissance. Les maternités qui ont obtenu le label « amies des bébés » favorisent quant à elles l’allaitement maternel et le respect des besoins de la mère et du bébé. Mais en dehors de ces services spécialisés, de nombreux établissements sont ouverts à des pratiques différentes. Renseignez-vous…

2 Responses to Mes astuces pour une grossesse naturelle

  1. Estelle

    Pour la naturopathie rien de nouveau sous le soleil. Pour nous la base de toutes les maladies vient de ce que nous appelons l’encrassement humorale dû à une alimentation inadéquate à l’être humain(alimenta tion non spécifique de plus en plus sophistiquée et encrassante:ali mentation solide,liquide et respiratoire)af faiblissant les barrières naturelles de l’organisme et des cellules.Egalement à un disfonctionneme nt du sytème végétatif bloquant le diencéphale,dû aux stress,à la vie trépignante compétitive de notre société dite moderne,ainsi par répercussion un déséquilibre des organes sous son fonctionnement telque les organes de tout le système digestif et métabolique et les organes émonctorielles: colon,reins,pou mons et peau(glandes sudoripares,séb acées et la couche basale ondulée). Le résultat de cette alimentation non spécifique à l’être humain et ce bloquage du diencéphale donnera ce que nous appelons des COLLES et des CRISTAUX formant cet ENCRASSEMENT HUMORAL.

  2. triste

    Bonjour, je mappel Andrea j’ai 16ans dans deux mois 17ans mon copain va sur c’est 21 ans j’aimerai avoir un enfant avec lui mais lui a un peu peur que mes parents porte plainte pour détournent de mineure enfin je voulais savoir si cela était possible et je voulais également savoir si je peut mėmanciper et surtout comment et sous quel conditions merci de me répondre au plus vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *