Les affections des gencives chez les spondylarthrites

La spondylarthrite se trouve parfois associée à d’autres maladies inflammatoires (enthésites, affections oculaires ou intestinales). Une étude a mis en lumière la présence d’inflammations gingivales chez des personnes atteintes de spondylarthrite.

La gingivite, la parodontite (inflammation des tissus de soutien de l’organe dentaire) :

Toutes formes dégénératives et nécrotiques de la gencive, comptent au nombre des atteintes inflammatoires des gencives. Les bactéries tiennent un rôle prépondérant dans l’apparition de l’inflammation. On a également observé une dérégulation de certains neurotransmetteurs de nature inflammatoire. À titre d’exemple, le taux de TNF α est plus élevé chez les sujets concernés.
Une étude de l’Hôpital universitaire de la Charité de Berlin, a passé au peigne fin la présence d’atteintes gingivales dans les cas de spondylarthrite. Portant sur quelque 50 spondylarthritiques et un groupe témoin équivalent, elle a examiné les inflammations gingivales.

Pour cerner au plus près les problèmes gingivaux, on a évalué la plaque dentaire, la survenance de saignements des gencives après examens, la profondeur des poches formées entre la dent et la gencive et la récession gingivale.

Plus fréquents chez les spondylarthritiques :

Cette étude a démontré que les problèmes gingivaux étaient nettement plus fréquents chez les spondylarthritiques que dans le groupe témoin. C’est l’ampleur de la résorption des gencives et de la plaque dentaire qui a permis d’en faire le constat.

L’épaisseur de la plaque dentaire est souvent la conséquence d’un manque d’hygiène dentaire. Les raisons d’une mauvaise hygiène buccale semblent évidentes lorsque douleurs se font aiguës et les mouvements limités dans la spondylarthrite. Et les progrès de la recherche de ces dernières années ne cessent de démontrer que les problèmes gingivaux ne sont pas seulement d’ordre local, mais systémique, ce qui, entre autre s, se révèle par une tendance à l’inflammation dans tout l’organisme.
Autre lien entre les problèmes gingivaux et la spondylarthrite, l’ostéoporose. En effet, elle est fréquente chez les spondylarthritiques et est, elle aussi, un facteur de risque de problèmes gingivaux. Et encore: on a constaté dans cette étude que l’ampleur et la présence de problèmes gingivaux ne dépend nullement de la durée de la spondylarthrite et de sa gravité.

Veiller à l’hygiène dentaire :

Les auteurs de l’étude incitent à mener d’autres études portant sur un plus grand nombre de patients. Les résultats de cette étude devraient en courager les spondylarthritiques à veiller à une bonne hygiène dentaire, faire l’impasse sur le tabac et l’alcool et éviter tout surcharge pondérale.

3 Responses to Les affections des gencives chez les spondylarthrites

  1. maria

    La spondylarthrite ankylosante est parfois associée à d’autres maladies inflammatoires .. c’est evident puisque il y a un terrain interne inflamme … les docteurs disent meme que un etat inflammatoire est favorable pour le declenchement des cancers .. il faut a tout prix combattre cette inflammation chronique du corps

  2. Maria

    Ok donc nos gensives s’inflamment aussi … c’est t a dire l ensemble du corps s’inflamme .. il m a dit l doc que l inflammation est la voie de développer un cancer .. il est impératif de luter contre …

  3. lsape

    Le depistage parodontal est une methode rapide et efficace pour evaluer l’etat des gencives et diagnostiquer les maladies parodontales. Fait a un stade precoce, il simplifie les soins requis et permet d’eviter la perte des dents.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *