L’acupuncture dans le temps moderne

Définition de L’acupuncture

L’acupuncture est une méthode thérapeutique très ancienne. Les premiers textes qui y font référence datent de 580 avant J.-C.

L’acupuncture repose sur une vision globale et énergétique du corps humain. Selon la pensée médicale orientale, une énergie vitale, appelée le Qi, circule dans tout notre organisme le long de ce qu’on appelle les méridiens.

Ces méridiens sont des sortes “d’autoroutes” de l’énergie, qui parcourent notre corps, en suivant un trajet précis. Il y a douze méridiens principaux. Chacun a de multiples ramifications et l’ensemble forme ce que l’on appelle les “systèmes-méridiens”.

Ces systèmes relient les différentes parties du corps et établissent des connexions entre les organes enfouis dans l’organisme, et les points d’acupuncture, à la surface du corps.

Les méridiens ne correspondent à aucune structure anatomique identifiable : il est impossible de les visualiser, comme on peut le faire par exemple pour les nerfs, les vaisseaux sanguins, ou le réseau lymphatique.

La médecine traditionnelle chinoise considère que la maladie est le résultat d’un blocage de l’énergie vitale. L’enjeu de l’acupuncture est donc de rééquilibrer cette énergie en utilisant des aiguilles implantées en des points spécifiques — les fameux points d’acupuncture — situés le long des méridiens.

Les indications de L’acupuncture

L’acupuncture est indiquée en prévention ou en traitement des troubles dits fonctionnels, c’est à dire liés au fonctionnement de certains organes. Ainsi, l’acupuncture peut être proposée dans les douleurs inflammatoires articulaires, des problèmes gastriques, des constipations, des allergies, des eczémas, des dépressions, des incontinences urinaires, des douleurs dentaires…

Mais attention, avant d’envisager un traitement par acupuncture, le médecin doit s’assurer qu’il n’existe pas de lésions organiques précises à l’origine de ces problèmes (comme une infection, une tumeur…).

L’acupuncture peut également apporter un soutien dans le cadre de l’arrêt du tabac, d’un régime.

Un domaine de l’acupuncture s’intéresse à l’obstétrique : les aiguilles peuvent en effet soulager certains maux avant, pendant, et après l’accouchement.

Mais comment se déroule une séance de L’acupuncture ?

Toute séance d’acupuncture débute par une consultation, avec en particulier des examens des pouls chinois, de la langue… Ce bilan se base aussi sur un interrogatoire médical. Certaines questions posées par le praticien sont différentes de celles posées classiquement par le médecin généraliste.

Attention, Le traitement peut faire appel à 2 techniques : la piqûre et la moxibustion.

Pour la piqûre :

le praticien utilise des aiguilles de différentes tailles, en calibre et longueur, en fonction des points traités. La technique employée (manipulation, temps de pause) diffère selon l’effet souhaité : tonification pour une zone « vide » d’énergie, dispersion pour une zone où l’énergie est en « surplus ». Les points utilisés ne se situent pas forcément sur le lieu d’expression du symptôme.

Les piqûres ne sont pas très douloureuses et si le patient ressent quelque chose, il s’agit davantage d’un engourdissement. Celui-ci disparaît avant la fin de la séance, qui, somme toute, s’avère très relaxante.
NB : Pour des raisons de sécurité sanitaire, le praticien utilise un matériel stérile à usage unique et suit les règles d’hygiène de base (lavage des mains, désinfection de la peau…).

La moxibustion (du nom moxa, désignant des petits cônes d’armoise séchée) :

consiste quant à elle à apporter de la chaleur, et donc de l’énergie, sur des points, zones ou trajets d’énergie du corps, en brûlant des bâtonnets ou des petits cônes de plantes.

A chaque séance, pour un même patient et une même maladie, le traitement – choix des points, de la technique, des aiguilles – sera différent, car il prend en compte la qualité du Qi à un moment précis.

 

Les contre-indications de L’acupuncture :

En fonction de l’état général du patient, sa constitution physique, son âge, ses antécédents, l’acupuncture peut être déconseillée dans certains cas.

C’est à l’acupuncteur de juger, au cas par cas, de l’opportunité d’un traitement. Il doit surtout s’assurer qu’il n’existe pas de lésion organique (infection, tumeur…) particulière pour laquelle un autre traitement est indiqué.

Les commentaires sont fermés.